Au quartier du Plot, les fouilles se poursuivent

Avec le retour du beau temps, les fouilles entreprises la semaine dernière au quartier du Plot vont bon train. De nouvelles structures ont été découvertes, dans le prolongement du petit bâtiment initialement fouillé. Plusieurs éléments convergents permettent de situer l’époque de construction aux environs du IIe ou IIIe siècle, mais il faudra attendre la fin des travaux et surtout l’étude du mobilier découvert (fragments de poterie essentiellement) pour affiner la période.

Ce mercredi 3 avril, alors que s’activaient archéologues professionnels et bénévoles, Jacques Planchon recevait sur le chantier une délégation de conseillers généraux accompagnés de représentants du service des routes, qui tous, se sont montrés très intéressés par ces découvertes qui viennent enrichir notre connaissance du Diois à l’époque Gallo-romaine.

Dans les prochains jours, nous ne manquerons pas de vous apporter quelques précisions et de vous faire part des premières conclusions des archéologues, dans cette attente, nous vous proposons une visite virtuelle du chantier.

Vue générale du chantier, la première partie fouillée se situe à l’arrière plan, au niveau des deux archéologues. On remarque au premier plan l’ancienne conduite d’eau de Die à Molières qui, lors de sa mise en place, avait relativement peu endommagé les structures, au point qu’aucune découverte n’avait été alors signalée.
Vue générale du chantier, la première partie fouillée se situe à l’arrière plan, au niveau des deux archéologues. On remarque au premier plan l’ancienne conduite d’eau de Die à Molières qui, lors de sa mise en place, avait relativement peu endommagé les structures, au point qu’aucune découverte n’avait été alors signalée.

La première zone fouillée : un petit bâtiment d’environ 3 m sur 3m qui appartenait probablement à une structure funéraire, ce qui laisse supposer l’existence, à proximité, d’une grande villa.
La première zone fouillée : un petit bâtiment d’environ 3 m sur 3m qui appartenait probablement à une structure funéraire, ce qui laisse supposer l’existence, à proximité, d’une grande villa.

Dans le fond d’un sondage, la tâche noire correspond probablement à l’emplacement d’une sépulture à incinération
Dans le fond d’un sondage, la tâche noire correspond probablement à l’emplacement d’une sépulture à incinération

Agglomération de pierre

Les vestiges ne sont pas toujours spectaculaires. Cette agglomération de pierre, bien visible dans une coupe, correspond peut - être au comblement d’un ancien fossé. Les fragments de poterie qui s’y sont accumulés fournissent souvent aux archéologues des indices essentiels pour la datation du site
Les vestiges ne sont pas toujours spectaculaires. Cette agglomération de pierre, bien visible dans une coupe, correspond peut – être au comblement d’un ancien fossé. Les fragments de poterie qui s’y sont accumulés fournissent souvent aux archéologues des indices essentiels pour la datation du site

Sur cette vue, apparaissent les fondations des bâtiments, réalisés en galets de rivière, puis le départ des murs visibles, réalisés en « petit appareil ». Ces derniers ont une dimension approximative de 20 cm sur 10 cm, ils sont réalisés en calcaire local, a partir des bancs alternant de faible épaisseur, visibles dans beaucoup de zones marneuses de la région.
Sur cette vue, apparaissent les fondations des bâtiments, réalisés en galets de rivière, puis le départ des murs visibles, réalisés en « petit appareil ». Ces derniers ont une dimension approximative de 20 cm sur 10 cm, ils sont réalisés en calcaire local, a partir des bancs alternant de faible épaisseur, visibles dans beaucoup de zones marneuses de la région.

Si le chantier comprend des « fouilleurs », la présence de photographes, de topographes et de dessinateurs est également nécessaire pour relever le maximum d’informations avant la destruction du site.
Si le chantier comprend des « fouilleurs », la présence de photographes, de topographes et de dessinateurs est également nécessaire pour relever le maximum d’informations avant la destruction du site.

Derrière le mur en petit appareil à l’origine des fouilles, les archéologues mettent au jour de nouvelles structures.
Derrière le mur en petit appareil à l’origine des fouilles, les archéologues mettent au jour de nouvelles structures.

Dans le fond d’une tranchée les moindres détails sont relevés
Dans le fond d’une tranchée les moindres détails sont relevés

Document PDF Cliquez ici pour télécharger le dossier au format pdf.

document.getElementById(« amxx »).style.visibility= »hidden »;document.getElementById(« amxx »).style.display= »none »;