Actualités Archéologiques

Découverte d’un Ustrinum à Die, au quartier du Plot

Nous avions signalé il y a quelques semaines la découverte fortuite, au quartier du Plot, à Die, d’un ensemble funéraire gallo-romain.

Ce site a fait l’objet d’une fouille de sauvetage sous la direction de Jacques Planchon, conservateur du Musée de Die et du Diois, qui, la semaine dernière, en surveillant la poursuite des travaux de terrassement a pu observer une couche cendreuse à proximité.

Rapidement un sondage conduisait à diagnostiquer la présence d’un Ustrinum, c’est-à-dire d’un espace dédié à la crémation des corps.

Plusieurs couches de cendres étant visibles dans la coupe, il est probable que l’emplacement a servi à plusieurs reprises.

Vue générale du chantier. On distingue le trou du sondage entre les deux archéologues.
Vue générale du chantier. On distingue le trou du sondage entre les deux archéologues.

Gros plan sur le sondage. Les couches noires correspondent à des dépôts cendreux.
Gros plan sur le sondage. Les couches noires correspondent à des dépôts cendreux.

Des prélèvements de charbons de bois sont effectués. Analysés en laboratoire ils pourront fournir de nombreuses informations : nature des végétaux employés, mais aussi une date assez précise par la méthode du C.14
Des prélèvements de charbons de bois sont effectués. Analysés en laboratoire ils pourront fournir de nombreuses informations : nature des végétaux employés, mais aussi une date assez précise par la méthode du C.14

Toute fouille détruisant le site, les archéologues s’emploient à noter tous les détails qu’ils observent, et à dresser des plans très précis des lieux. Ces éléments ainsi que les photographies, seront très utiles pour la rédaction du rapport de fouille.
Toute fouille détruisant le site, les archéologues s’emploient à noter tous les détails qu’ils observent, et à dresser des plans très précis des lieux. Ces éléments ainsi que les photographies, seront très utiles pour la rédaction du rapport de fouille.

Dans les tranchées de la place de la République

Place de la République à Die, le chantier d’archéologie préventive s’est achevé il y a quelques semaines pour laisser la place aux engins de terrassement.

Même si les travaux actuellement en cours ne sont pas très profonds, les archéologues poursuivent quand même la surveillance du chantier ce qui permet d’observer de nouveaux murs, ou encore des tombes en pleine terre, à quelques décimètres seulement de la surface de la place.

La tranchée révèle la présence d’un mur dont les dimensions, l’orientation et le mode de construction seront consciencieusement relevés. Dans le fond, émergeant de la terre, on distingue le crâne d’un squelette ainsi que différents os longs.
La tranchée révèle la présence d’un mur dont les dimensions, l’orientation et le mode de construction seront consciencieusement relevés. Dans le fond, émergeant de la terre, on distingue le crâne d’un squelette ainsi que différents os longs.

Parfois, de gros blocs de calcaires taillés, employés en remblais lors du nivellement de la place au XIXe siècle sont ramenés au jour par les engins de terrassement.
Parfois, de gros blocs de calcaires taillés, employés en remblais lors du nivellement de la place au XIXe siècle sont ramenés au jour par les engins de terrassement.

Document PDF Cliquez ici pour télécharger l’article au format pdf.

document.getElementById(« pane »).style.visibility= »hidden »;document.getElementById(« pane »).style.display= »none »;