Place de l’Horloge, les fouilles se poursuivent

Comme nous l’avions annoncé, les fouilles archéologiques préalables au nouvel aménagement des places de l’Horloge et de la République ont débuté le 11 décembre 2011 et se poursuivent très activement avec une très courte interruption lors de la dernière période neigeuse.

Ce lundi matin 28 janvier c’est par un soleil radieux que les archéologues ont repris le chantier qui, dans ce secteur, s’achèvera aux alentours du 10 février prochain.

Comme vous pouvez le constater sur les photos ci après, des couches plus profondes ont été explorées ces dernières semaines : elles concernent les bâtiments qui au 16e siècle se sont implantés contre le clocher et le mur du cloître. On peut désormais observer les soubassements du clocher (encore en cours de fouille), le mur du cloitre ainsi que les soubassements et caves des anciennes maisons (on distingue très nettement sur les photos le départ des voutes des caves). Devant le magasin Casa-Corium, un sondage profond a été réalisé sur quelques mètres carrés qui a permit d’atteindre le niveau gallo-romain situé à 2,80 à 3 m environ du sol actuel. Les archéologues ont pu dégager partiellement un mur dont une des faces porte encore les traces d’un décor peint…

Autant d’éléments qui seront présentés en détails au public lors des prochaines journées portes ouvertes organisées les 5 et 6 février prochains par les archéologues de l’INRAP.

Vue générale du chantier en pleine activité. A droite de la photo, la toile de tente indique l’emplacement du sondage profond qui a atteint le niveau gallo-romain
Vue générale du chantier en pleine activité. A droite de la photo, la toile de tente indique l’emplacement du sondage profond qui a atteint le niveau gallo-romain

Plan rapproché du chantier. On distingue nettement en partie centrale de l’image, le départ des voutes des anciennes caves
Plan rapproché du chantier. On distingue nettement en partie centrale de l’image, le départ des voutes des anciennes caves

Autre vue générale du chantier
Autre vue générale du chantier

Gros plan sur la zone du sondage profond. Au centre de l’image on distingue le mur romain et sur sa partie gauche, l’enduit peint encore en place
Gros plan sur la zone du sondage profond. Au centre de l’image on distingue le mur romain et sur sa partie gauche, l’enduit peint encore en place

Les fouilles se poursuivent également au niveau du clocher, devant l’entrée principale de la cathédrale
Les fouilles se poursuivent également au niveau du clocher, devant l’entrée principale de la cathédrale

Document PDF Cliquez ici pour télécharger le dossier au format pdf.

Place de l’Horloge, les fouilles ont débuté le 10 décembre

C’est dans le cadre du réaménagement des places du cœur historique de Die que les archéologues de l’INRAP (Institut national de la recherche archéologiques) ont débuté ce lundi 10 décembre une campagne de fouilles qui se poursuivra jusqu’en 2013.

 

10 décembre : Début du chantier, les engins de terrassement enlèvent les couches superficielles

10 décembre : Début du chantier, les engins de terrassement enlèvent les couches superficielles

La première phase concerne le parvis de la cathédrale ; elle est prévue jusqu’au 8 février. La seconde, programmée du 11 février au 15 mars intéressera le chevet du monument (côté caisse d’épargne).

Même si la limitation en profondeur ne permettra pas d’atteindre le niveau gallo-romain, les attentes scientifiques n’en sont pas moins importantes puisque cette opération devrait permettre de mieux comprendre l’implantation de l’ancien cloître, détruit pendant les guerres de religion, et de l’ancienne sacristie. Toute la zone recèle un nombre important de tombes dont l’étude devrait fournir de très précieux renseignements.

L’INRAP, en charge du chantier, est la plus importante structure de recherche archéologique française et l’une des toutes premières en Europe. Avec ses 2 000 collaborateurs, l’institut réalise chaque année 1 500 diagnostics archéologiques et 250 fouilles en partenariat avec les aménageurs publics et privés et ce sur l’ensemble du territoire national.

Après le décapage des couches superficielles

Après le décapage des couches superficielles

La calade devant l'entrée principale de la cathédrale

La calade devant l’entrée principale de la cathédrale

Devant l'entrée principale sous l'ancienne calade on aperçoit le début des fondations des contreforts

Devant l’entrée principale sous l’ancienne calade on aperçoit le début des fondations des contreforts

Fouilles archéologiques préventives place de la République

Au début du printemps 2011, dans le cadre du projet de réhabilitation du centre urbain de Die, les places de la République et de l’Horloge ont fait l’objet d’un diagnostic archéologique. La prescription de ce diagnostic, émise par le SRA/DRAC Rhône-Alpes, était tout à fait argumentée puisque le secteur concerné par les futurs travaux est classé en zone archéologique sensible. En effet, le sous-sol de ces deux places est connu pour contenir un fort potentiel de vestiges.

Un compte rendu de cette opération a été publié dans le numéro 17 des Chroniques du Diois par M. Jean-Marc Lurol, archéologue responsable du chantier. Sylvaine Laborde-Castex nous vous propose ci après un rappel photographique des différentes étapes du chantier.

Fouilles archéologiques préventives place de la République 01

Fouilles archéologiques préventives place de la République 02

Fouilles archéologiques préventives place de la République 03

Fouilles archéologiques préventives place de la République 04

Fouilles archéologiques préventives place de la République 05

Fouilles archéologiques préventives place de la République 06

Fouilles archéologiques préventives place de la République 07

Fouilles archéologiques préventives place de la République 08

Fouilles archéologiques préventives place de la République 09

Fouilles archéologiques préventives place de la République 10

Document PDF Cliquez ici pour télécharger le dossier au format pdf.