Travaux printaniers sur le plateau des remparts

C’est samedi 16 mars que nos partenaires de la « Commune libre de Saint-Marcel », organisatrice de la Fête romaine de Die ont procédé à l’abattage préventif de deux arbres qui, très endommagés par les rigueurs de l’hiver présentaient un réel danger pour les promeneurs et les visiteurs.

Les deux arbres endommagés ont été abattus

vue générale du chantier

Après nettoyage et évacuation des branches,les bénévoles ont plantés deux arbres : un tilleul et un érable financés par Dea Augusta.

plantation d’un nouvel arbre : tout un symbole à quelques jours du printemps !

Un bel exemple de partenariat entre deux associations très actives           pour la protection et la valorisation du patrimoine diois

Henri Desaye, conservateur honoraire du Musée de Die, s’est éteint ce samedi 9 mars

C’est avec une profonde tristesse que les Diois ont appris ce matin le décès de M Henri Desaye, conservateur honoraire du Musée de Die et du Diois et ancien professeur de lettres classiques au Lycée.

M Desaye en 2016 l  en compagnie de Jacques Planchon, conservateur du Musée et de Christian Rey, président de Dea-Augusta.

La date et l’horaire des funérailles seront communiqués par voie de presse.

L’Association Dea Augusta présente à ses deux filles et à leurs familles  ses très respectueuses et sincères condoléances.       

Les Chroniques du Diois ont célébré leur 15e anniversaire

C’est avec quelques semaines de retard que le conseil d’administration de Dea Augusta a convié ce mercredi 6 mars les différents partenaires des Chroniques du Diois pour fêter dans les locaux du Musée de Die et du Diois     la parution du 30e numéro de la revue en présence de Gilbert Tremolet,        maire de Die.

C’est au printemps 2004 qu’a germé l’idée de produire une revue d’histoire locale consacrée à l’histoire, l’archéologie, la géographie et l’ethnologie de ville de Die et de l’ensemble du territoire de la Communauté des Communes.

La revue a rencontré dès le départ un bon accueil de la part des lecteurs qui ne s’est jamais démenti depuis.

Parallèlement l’association Dea Augusta a publié plusieurs livres. En ce printemps 2019 elle s’apprête à lancer une nouvelle collection intitulée « Histoire et Patrimoines du Diois ».  Il s’agit de publier des fascicules de 20 à 40 pages environ, en couleur et dans un format A5 sur des thématiques aussi diverses que  des biographies de personnages Diois, des monographies de villages, des catalogues d’expositions ou encore des circuits de découverte, mais également des  versions plus complètes de certains sujets abordés sous forme d’articles courts dans les Chroniques du Diois.